L’ecole à la maison continue … et après ?

Sylvie Schneider - 4 petite rue des fossés - 47800 La Sauvetat du Dropt

L’ecole à la maison continue … et après ?

8 mai 2020 Blog création site internet famille NEWS 0

Pour nous c’est validé, l’expérience a été / est et sera bonne !

Ecole primaire (cm1)

Ma petite qui est un peu timide aime beaucoup l’interface Beneylu school qui lui permet en plus de son travail de communiquer en privé avec son maître : elle prend de ses nouvelles, lui demande si il n’a pas attrapé le Corona, lui envoie des blagues …

L’interface est sympa, avec un cahier de texte, et aussi des jeux éducatifs.

Il y a des identifiants pour l’enfant et d’autres pour les parents.

Il y a de temps en temps un rendez-vous en visio avec l’instituteur. Cela se passe sur une autre plate-forme (bbcollab), où les enfants on accès à un chat, à un micro, et éventuellement à une caméra. L’enseignant est lui visible et son tableau aussi. Les enfants ont à disposition un tableau virtuel où ils sont appelés par l’enseignant, c’est vraiment génial.

Ce que j’ai aimé : l’enfant est autonome très rapidement, et c’est très ludique visuellement et pédagogiquement.

Ce qui m’a gêné : c’est tellement appétissant, avec notamment des liens sur des vidéos d’apprentissage, qu’on y passerait trop d’heures.

Ce qui m’a aidé : une coupure d’internet ; nous avons dû partager notre temps de connexion et du coup passer beaucoup plus de temps à l’extérieur.

Collège (4e)

Pronote et le CNED n’ont pas de secrets pour la plus grande. Et bien d’autres sites … 😉 Moi qui me suis toujours battue pour limiter les écrans là cela a été très compliqué, forcément …

Ce qui a été facile : la laisser des heures sur un ordinateur !

Ce qui a été difficile : la lever le matin … Et s’y retrouver dans tous les ecrans Pronote où les devoirs sont dispatchés à plein d’endroits. Et bien sûr mettre des limites au temps sur écran

Retour à l’école ?

Pour le moment (vendredi 8 mai 2020), la situation me parait un peu compliquée … Pour le collège, à ce jour pas de date prévue de toute façon.

Pour l’école on nous propose un retour mardi prochain, mais je crois que nous allons d’abord attendre que les terrasses des cafés soient ouvertes, pour reprendre une vie normale, avec des écoles où les instituteurs ne sont pas obligés de mettre des panneaux « interdit et « sens de la circulation ».

Témoignage d’une enseignante

Mon épouse a craqué, et moi, j’ai peur. J’ai peur pour sa santé mentale et celle de ses milliers de collègues qui ressentent aujourd’hui les mêmes angoisses. Vous portez, monsieur le Président, l’entière responsabilité de cette situation délétère. Beaucoup de ces enseignants ne sortiront pas indemnes des choix que vous avez faits. Et c’est votre conscience d’être humain qui devra faire avec. (image d'illustration)

« Elle a honte de ce qu’elle va devoir faire dès ce mardi. Honte d’imposer à des enfants des conditions indignes de la Déclaration universelle des Droits de l’Enfant que l’on célébrait ces derniers jours. Honte d’imposer à ces enfants l’image d’une société incapable de leur garantir un minimum de bien-être au sein de ce qui n’est plus un sanctuaire. Honte de devoir leur offrir en guise d’école des conditions carcérales et traumatisantes. Honte de faire partie de ce système où l’on préfère sacrifier la sécurité psychologique des enfants à un retour au travail de leurs parents. »

Vers la liberté

Attention à « APRES » … mai 2020 en France, pays « libre » :

 « Six caméras pour démarrer, ce 11 mai, et douze à terme : pour le début du déconfinement, les voyageurs empruntant la station Châtelet du métro parisien seront observés par des caméras utilisant un logiciel de reconnaissance automatique, qui déterminera si les personnes qui empruntent cette station, l’une des plus fréquentées d’Europe, respectent l’obligation de porter un masque.  »
Source : lemonde.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *